Le Rouge et le Noir

« Chez cet être singulier, c'était presque tous les jours tempête. » (Stendhal, 1830)
L'ardeur de la passion,
la froideur de l'ambition,
se mêlaient avec déraison,
suscitant parfois l'aversion.

Tels ces éclairs de génie
qui puisent leur énergie
dans le repos, l'ennui,
et transpercent l'esprit.

Le souvenir d'un amour
pur et désintéressé
le disputait chaque jour
à sa quête de renommée.
Mais par nature dissonants,
les transports de son coeur,
la retenue de son humeur,
s'excluaient mutuellement.

Au soir de son existence
prit fin sa quête de sens :
balayée à jamais, l'ambition
laissa s'exprimer la passion.

Un léger parfum d'insouciance
embauma alors sa conscience.

Le Rouge et le Noir

Informations relatives à cette photographie :
  • Conditions de prise de vue : Fuji X-E2 + Objectif Fujinon XF 90mm F2 LM WR - F/16 - 1 seconde - ISO 200
  • Outil de traitement de la photographie : RAW file converter EX powered by Silkypix 3.2.19.0
  • Optimisation de l'affichage des couleurs à l'écran : Navigateur Firefox 30.0 + Module Color Management 0.5.3
Mots-clés : coucher de Soleil, Bruniquel, Tarn et Garonne, Julien Sorel, Le Rouge et le Noir, Stendhal, amour, passion, ambition, conflit intérieur