Seul au monde ?

Ce n'est pas parce que
le ciel, le jour, est lumineux,
qu'il est le royaume d'un seul dieu.

Ce n'est pas parce que
le ciel, la nuit, est ténébreux,
qu'il ne brille pas de mille feux.

Si distants de notre Terre,
distribués sur une sphère,
ces astres baignés d'éther
semblent particulièrement
étincelants et adjacents.
Chacun d'eux pris séparément
se détache nettement à présent
de son proche environnement -
incapable du moindre éclairement,
seul à peupler le vide apparent.

Puis surgit un reflet sur la ligne de visée !
Preuve de l'existence d'un autre objet
de densité singulièrement élevée.

Un corps noir, une matière sombre,
dont l'effet gravitationnel rompt
l'isolement de l'astre brillant.

Seul au monde ?


Informations relatives à cette photographie :
  • Conditions de prise de vue : Fuji X-E2 + Objectif XF 35mm F1.4 R + HOYA R72-ND1000 - F/1.4 - 1/6 sec - ISO 200
  • Outil de traitement de la photographie : RAW file converter EX powered by Silkypix 3.2.19.0
  • Optimisation de l'affichage des couleurs à l'écran : Navigateur Firefox 30.0 + Module Color Management 0.5.3
Mots-clés : Soleil infrarouge, Toulouse, ciel diurne, étoiles, ciel nocturne, éther, vide, reflet, ligne de visée, corps noir, matière sombre, effet de lentille gravitationnelle