Soleil fictif

Lentement, la plaine du Lauragais (Lauragués en occitan) située à la lisière du Massif Pyrénéen et de la Montagne Noire, émerge d'un hiver particulièrement long et rigoureux. La durée des jours augmente, une lumière éclatante inonde à présent le ciel diurne, tandis que quelques nébulosités se dispersent en de longs filaments, sous l'effet du Cers ou du vent d'Autan. Autant de signes annonciateurs du prochain printemps ... Puis, le Soleil disparaît sous l'horizon : progressivement, le relief s'assombrit, le ciel s'obscurcit, se teintant de lueurs rouge-orangées. La température ambiante chute. Soudain surgit un disque rougeoyant en tout point semblable au Soleil, quoique de luminosité moindre. Simple illusion d'optique ou véritable phénomène physique ? Ce photométéore, littéralement « lumière dans les airs », résulte en réalité de la réflexion des rayons solaires par des cristaux de glace présents dans l'atmosphère. Preuve que l'hiver n'est pas encore totalement achevé ...

Soleil fictif


Informations relatives à cette photographie :
  • Conditions de prise de vue : Fuji X-E2 + Objectif Fujinon XF 35mm F1.4 R - F/1.4 - 1/180 seconde - ISO 200
  • Outil de traitement de la photographie : RAW file converter EX powered by Silkypix 3.2.19.0
  • Optimisation de l'affichage des couleurs à l'écran : Navigateur Firefox 30.0 + Module Color Management 0.5.3
Mots-clés : coucher de Soleil, plaine du Lauragais, Tarn, photométéore, atmosphère