La pierre philosophique

En occitan, l'expression Pèira Levada, littéralement « pierre levée », désigne une structure mégalithique : menhir, dolmen. Fort logiquement, l'appellation Peyro Levado a été attribuée au plus grand des dolmens tarnais, daté de près de cinq mille ans et récemment érigé au rang de Monument Historique. Cet édifice de pierres long de 4 mètres et large de 2,90 mètres se situe à une centaine de kilomètres au nord ouest de Toulouse. Ce qui explique la figuration, dans le ciel occidental, de nombreuses traînées blanchàtres : disséminées par le vent d'autan, ces traces de vapeur d'eau contenue dans les gaz d'échappement des réacteurs d'avions dessinent des formes particulières - la lettre grecque psi, sur cette photographie prise un soir d'automne. En physique quantique, la lettre psi désigne la fonction d'onde qui confère à toute particule (et pas seulement au photon) un caractère ondulatoire ; en astronomie, une étoile de magnitude apparente élevée. Plus généralement, le grec est aux Sciences de la Matière ce que le latin est aux Sciences de la Vie : il constitue la base d'un formalisme partagé par toute une communauté d'enseignants-chercheurs.

La pierre philosophique


Informations relatives à cette photographie :
  • Conditions de prise de vue : Fuji X-E2 + Objectif Fujinon XF 35mm F1.4 R - F/16 - 1/100 seconde - ISO 200
  • Outil de traitement de la photographie : RAW file converter EX powered by Silkypix 3.2.19.0
  • Optimisation de l'affichage des couleurs à l'écran : Navigateur Firefox 30.0 + Module Color Management 0.5.3
Mots-clés : coucher de Soleil, dolmen, Vaour, Tarn, réflexion philosophique, formalisme mathématique, latin, grec