L'aube de la Lune

Sphérique, orangée, tachetée,
tel le reflet du Soleil à son coucher.
C'est sous cet aspect qu'apparaît Séléné
dans le ciel cabardésien discrètement azuré.

Sphérique, car centrée sur sa gravité.
Orangée, comme tannée par l'éclat solaire.
Tachetée, car jonchée de multiples cratères
– preuve qu'elle consiste en un énorme rocher.
Sa véritable nature fut comprise par Galilée
qui l'observa magnifiée et en dressa le portrait.
Exit le concept d'éther et la notion de parfaite sphéricité
formulés en Grèce puis dogmatisés par la chrétienté !

Les analyses chimique et isotopique du manteau de Séléné
ont révélé son étroite parenté avec les roches telluriques.
Et si la Lune s'était formée voici 4,5 milliards d'années,
après que Théia ait impacté notre Terre archaïque ?

L'aube de la Lune


Informations relatives à cette photographie :
  • Conditions de prise de vue : Fuji X-E2 + Objectif Fujinon XF 90mm F2 LM WR - F/2 - 1/180 sec - ISO 200
  • Outils de traitement de la photographie : RAW file converter EX 2.0 powered by Silkypix 4.1.2.0
  • Optimisation de l'affichage des couleurs à l'écran : Navigateur Firefox 30.0 + Module Color Management 0.5.3
Mots-clés : Lune, observation, surface, Galilée, scénario de formation