Mythes et Légendes

Bruniquel, paisible village médiéval situé à la lisière du Tarn et Garonne, un soir d'été. Un soir d'orage. Des volutes de brume en provenance des Gorges de l'Aveyron toutes proches coiffent le « château vieux », lui conférant cet aspect dramatique, ce caractère fantastique qui siéent tant à cette terre mythique, à ce site légendaire. Mythes et légendes, légendes et mythes, s'y croisent sans cesse en effet. Parce que ce lieu, habité depuis le paléolithique inférieur, soit près de 350 000 ans, a livré les plus anciennes traces laissées par l’Homme en milieu souterrain profond (une structure datée de quelque 175 000 ans et attribuée à Neandertal) ainsi que de magnifiques oeuvres d'art magdalénien (le cheval sautant, les bisons des Marnières, etc.) aujourd'hui exposées au British Museum, au Musée de Saint Germain en Laye, ... Bruniquel figure non seulement au panthéon des sites préhistoriques, mais également au premier rang de l'histoire médiévale : c'est en effet au coeur de la cité, dont une légende attribue la fondation à la reine mérovingienne Brunehaut au VIème siècle, qu'un troubadour nommé Guillaume de Tudèle commencera, en 1211, la rédaction d'un long et désormais célèbre poème en langue d'oc : la Chanson de la Croisade contre les Albigeois.

Mythes et légendes


Informations relatives à cette photographie :
  • Conditions de prise de vue : Fuji X-E2 + Objectif Fujinon XF 35mm F1.4 R - F/1.4 - 1/4 seconde - ISO 200
  • Outil de traitement de la photographie : RAW file converter EX powered by Silkypix 3.2.19.0
  • Optimisation de l'affichage des couleurs à l'écran : Navigateur Firefox 30.0 + Module Color Management 0.5.3
Mots-clés : Bruniquel, Tarn et Garonne, Gorges de l'Aveyron, site préhistorique, oeuvres d'art magdalénien, village médiéval, troubadour, Guillaume de Tudèle, Chanson de la Croisade, langue occitane